Choisir sa SCPI : Comment faire ?

Choisir sa SCPI comment faire

Se lancer dans un investissement mérite une mûre réflexion et une sérieuse étude. Dans le domaine foncier, il existe plusieurs options, le SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier en fait partie. C’est une Société Civil de placement en immobilier. Dans ce secteur, il y a également des paramètres à prendre en compte. Ainsi, le rendement est sûr et à long terme.

Comment choisir sa SCPI ?

Cibler son objectif

Avant de choisir sa SCPI de nombreux points doivent être pris en compte, certaines cibles doivent être proposées. Il est nécessaire en premier lieu réfléchir aux revenus affichés. Ce dernier se repère clairement dans un rapport annuel, grâce à une réforme appliquée en 2013. En d’autres termes, il s’agit de calculer le rendement en une année même en temps de crise.

Il faut également savoir la vraie valeur d’une part dans le placement en incluant toutes sortes de frais. Cela permet de saisir en avance le montant à ne pas dépasser. Même si ce sont les sociétés de gestion qui déterminent les prix des parts, il appartient toujours à l’épargnant de faire le choix. Il est déconseillé d’opter pour les SCPI à importante réduction d’impôt. Si elle perdure dans le temps, il se peut que l’investisseur soit pénalisé.

Le taux d’occupation de patrimoine et celui du financier sont aussi intéressants à savoir. Ils dépendent d’un endroit à un autre. Ils comprennent l’utilisation du parc immobilier et la rénovation de ce dernier pour respecter les normes.

Analyser les frais prélevés

Choisir sa SCPI image

Le placement dans la pierre papier entraîne de nombreuses sortes de coûts. Celui de la souscription est à la charge de l’acheteur. Il varie le type de SCPI pris.

Dans la plupart des cas, il se balance entre 3 % et 12 %. Le frais de la gestion est payé par la SPCI. Il sert à acquitter la société de management en question.La somme totale fait environ 10 % du loyer. Les intérêts de l’épargnant et de la compagnie de gérance sont alignés.

Le dernier se rémunère sur les revenus des impenses. Les droits d’administrations sont versés au Trésor public. Ils sont à la charge du propriétaire de la fortune. Ils ne sont payés que dans une acquisition de part de SCPI sur le marché secondaire.

Il est parfois 25 euros au minimum. Généralement, il est de 5 % du prix d’achat de la marchandise. Il ne concerne pas le marché primaire. Ajouter à ces frais, il y a les différents types de fiscalité des SCPI comme les charges d’intérêts, les déficits fonciers, les impôts sur value.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les SCPI, n’hésitez pas à visiter : http://quelle-scpi-choisir.com/

Consultante en investissement immobilier, je déniche les bonnes affaires et les bons placements en immobilier pour le compte d’institutionnels.

Ce blog personnel me permet de parler d’un domaine qui me passionne sans me restreindre !

Choisir sa SCPI : Comment faire ?