Bien choisir son SCPI : les critères de choix

bien choisir son SCPI idéale

Comme toutes sortes de placement, le secteur immobilier a aussi connu des hauts et des bas. Malgré cela, ce genre d’investissement continue à faire plus de clients. Dans ce domaine, il existe maintes manières pour s’y faire.

La SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier en fait partie. Par contre, elle rencontre des crises comme les baisses des loyers, les augmentations des charges. Pour s’assurer d’une bonne rentabilité, il y a des critères à respecter surtout pour apaiser l’incertitude.

SCPI à capital fixe ou véritable

⇒La SCPI à capital fixe

La SCPI à capital fixe est caractérisée par la volatilité et l’opportunisme. En effet, le coût des parts dans cet investissement dépend de l’offre et de la demande. Ce critère permet un prix d’équilibre ou d’exécution. Ce dernier est calculé par rapport à leur succès. Cette SCPI est favorable dans les marchés secondaires où le souscrit se débrouille lui-même. Elle est appelée fixe, lorsque la société de gestion n’a pas décidé de l’émission de parts nouvelles. Cela concerne la cotation, la durée et le volume de l’augmentation du numéraire.

⇒La SCPI à capital VARIABLE

La SCPI est à capital variable si sa taille est liée directement à la vente ou à l’achat. Lorsque le montant maximum inscrit dans les statuts est atteint, il n’est plus possible de se souscrire. La prise de part dans cette démarche doit toujours passer par la société de gestion. En plus, cette dernière fixe le prix par rapport à la valeur de ses immeubles. Dans cette situation, il est question de marché secondaire encadré.

Bien choisir son SCPI critères

5 critères pour bien choisir son SCPI idéale

⇒Le premier point

Respecter est de ne pas s’investir dans les SCPI au centre d’une tension. Il faut voir les rapports du conseil de surveillance sur la société de gestion. Cela permet de savoir ses relations avec ses associés, de détecter des anomalies.

⇒Le deuxième point

Il s’agit de la composition des revenus distribués. Ils comportent les loyers perçus. Les SCPI font apparaître un pourcentage de bénéfice ne montrant que les plus-values réalisées. Il faut les vérifier pour s’assurer qu’ils n’ont pas subi volontairement d’une hausse.

⇒le troisième point

La régularité des gains doit être cruciale. Il se trouve possible de contrôler les performances du prestataire sur les 5 dernières années et insister sur sa fraction de rendement interne.

⇒le quatrième point

Étudier le taux d’occupation des patrimoines prévoit une difficulté ou une facilité de la société. Le plus fiable doit être supérieur à 90 %. La valeur et les variations sont à prendre en compte.

⇒Le cinquième point

Ce dernier point concerne l’habitat et le parc immobilier de la SCPI. Ils doivent être diversifiés dans tous les niveaux.

Consultante en investissement immobilier, je déniche les bonnes affaires et les bons placements en immobilier pour le compte d’institutionnels.

Ce blog personnel me permet de parler d’un domaine qui me passionne sans me restreindre !

Bien choisir son SCPI : les critères de choix